sculpture

Publié le par naejlou

bonjour, soir, nuit

A celles et ceux qui rentrent de vacances et qui rattaquent le boulot lundi, bronzé(e)s, cuit(e)s, souriant(e)s, le coeur chargé de souvenirs heureux, le sac plein de photos de famille, de photos de potes, de monuments hystériques,  gonflé(e)s à bloc et reposé(e)s, je dis "bon courage et tant pis". Il vous reste onze mois maintenant à attendre les prochaines.

Gaston, faudra laisser tomber ton petit pastis du midi en compagnie de Marcel, et de l'habitué touriste belge de la caravane d'à côté, tes grillades et tes "rince l' oeil" discrets et émus, sur le haut du maillot 2 pièces de la femme du wallon, qui déborde de cette générosité de laitière belge lorsqu'elle se penche sur la table, pour approvisionner en cacahuètes. C'est du joli! mon cochon !
D' ailleurs tu répéteras pour la énième fois au moment du coucher, à ta femme chérie qui n'est pas dupe, que le soleil et le pastis ne font pas bon ménage dans tes méninges. Ce à quoi, elle répondra de son intelligence toute féminine " eh ben l'année prochaine on ira camper chez la tante Adrienne à côté de Cherbourg, t'auras moins chaud à la tête !!
On se demande comment depuis 20 ans tu reviens dans ce camping, vraiment tout au bord de la méditerranée; ta Germaine ne doit pas avoir de mémoire ou bien tu la gaves de cadeaux toute l'année en lui vantant les bienfaits du soleil sur tes rhumatismes et ton moral de septentrional .

A celles et ceux qui partent en congés maintenant bien lessivé(e)s et ratatiné(e)s je dis bonnes vacances mais partez très loin vers le sud, il peut faire un temps pourri du jour au lendemain et pendant des semaines. Que du raté; tristesse.

Je ne prends plus de vacances comme tout le monde, j' attends de ne plus avoir envie d'en prendre pour arrêter de travailler chaque année; au moins je n'ai pas de mauvaises surprises.
Tout redevient triste dans les stations balnéaires, dans les rues des pittorresques petits villages de province vides, ça sent le sommeil; il n' y a plus de toros piscines, de cirques tonitruants, de parcs d'attractions terrestres, d'élections de miss plage de sable fin et de miss plage de galets, d' érections de misters beaux muscles devant ces mêmes miss plages et littoral, plus d' embouteillages et les caves à vins et spiritueux sont fermées.
Les filtres des cigarettes écrasées dans le sable, découverts et bien alignés par la vague font une jolie dentelle jaune orangé sur le rivage abandonné, après une première tempête automnale. Quelques chaussures dépareillées sandales, tongs,squelettes, et pneus réchappés de la noyade, cordages et bouteilles plastique apportés par le flot bleu de la mer généreuse, s'étalent indestructibles et amènent ça et là de jolis points de couleur et de fantaisie à ce paysage côtier endormi et morne. Heureusement .

Ah les vacances !

au revoir 

ci dessous une photo qui n'a rien à voir avec les beautés estivales mais qui a son charme; elle aura une suite très prochainement . ouarf !

Publié dans textes et photos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cantabile 04/09/2008 22:51

Oui, t'as raison, encore 11 mois pour moi ! alors cette photo, c'est quoi ?

Rosie 03/09/2008 11:26

Pas jojo le bord de la mer avec tous ces détritus.

Bien intriguée par la photo, hâte de voir ce que tu nous en diras.

Bon mercredi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

christel/seuleaumonde 02/09/2008 17:37

ai survécu au premier jour de rentrée ! lol bisous du soir, christel

~~ Kri en Provence ~~ 02/09/2008 15:46

Mais kesse don?

Jo 01/09/2008 21:34

bizarre, vous avez dit bizarre, comme c'est bizarre !
Aucune idée pour la photo ou alors est-ce les restes d'une voiture calcinée ?
J'attend la suite !!!