les misérables sans rab

Publié le par naejlou

bonjour, soir, nuit

Je vais clore  maintenant ce chapitre sur  la lecture  non stop,  24 heures du  roman  de Victor  Hugo.

 Il n'a pu être lu qu 'un petit  peu plus de la moitié des 600 pages de l'ouvrage. 324 pages.
galère, 2 colonnes par page, d'une imprimerie en petits caractères. Vive les lunettes ! En 23heures30.
 Une demie heure a pris la poudre d' escampette avant dimanche midi; peut être n'aimait elle pas les honneurs du podium après la ligne d'arrivée ou le kir de l'apéro. La lecture avait commencé la veille à 12h30 environs.
 
 Jo neuf neuf et Tryphon avaient terminé leurs tableaux . Une grande toile pour Cosette et Jo99 et une bande de misérables et un évêque de Digne pour Tryphon en 3 petits tableaux et un grand sur bois .
 Vous retrouvez ces petits films sur daily motion .
 
 pour répondre à Ganja . Jo 99 peint aussi bien sur des petits formats de toiles  que des grands. Mais souvent sur de grands modèles. Plus la bd, le fanzine le petit ascenseur ...

à plus tard


 

 

Publié dans textes et photos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jo99 06/05/2008 16:15

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
devait être 2 heures du mat là non ?

bon voili je t'ai mis en liens sur tous tes
articles "misérables" !

pis merci aussi pour ce passionnant reportage ! :D
OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO