l'oeil de la chouette 5 et dernière

Publié le par naejlou

chouette-9.jpgart brut culinaire


sculpture involontaire  inattendue et passagère sur gruyère ;  ( frais je précise ) 


histoire de la création et concept

A  l' instant où l'évidence artistique, lorsque je taillais machinalement dans le morceau de fromage, m'apparut  inéluctable, je décidai dans un éclair de génie de laisser une trace indélébile de ce chef d'oeuvre .
Mais dans ce temps passé où je découvrais l'informe à tics ( et toc ) je ne possédais pas d'appareil photographique numérique, ni de webcam à Sutra ( je résidais dans cette belle ville alors).
J'ai donc scanné la tranche de fromage. A noter que j'ai dû, bien évidemment, après cette opèration, dégraisser la vitre du scanner pour la nettoyer et éviter ainsi la visite des mouches et de leurs jolies papattes.
Par la suite après différentes et multiples manipulations chromatiques sous l'effet bienfaisant de shoots au tilleul menthe laissant faire l' inconscient constructeur, dans cet état de raison déraisonnée, oh raison arraisonnée par l' irrésonnable, j'obtins au hasard de mes expériences la suite d'images que vous venez à peine de regarder . Si, si,
à peine de regarder .
Franchement, dîtes! êtes vous déjà tombés en pamoison devant une tranche de gruyère, réelle ou virtruelle?

Remerciements tout particuliers, pour la création de cette oeuvre, à :
- mon couteau
- mon frigo
- mon gruyère qui ce jour possèdait les trous adéquats et indispensables à la création sublimissime.
- à mon amour des trous du gruyère, car si je ne les aimais pas j'achèterais de la mimollette ou du camenbert .
- ( les trous de gruyère ont un goût particulier; on peut également les préparer en omelette, à la vapeur, braisés , en grillade , en confiture et même en cocktails etc... ) un grand merci encore                                                                                                                                                                                                                                                                                                  
                                                                                                                                                                



Publié dans Lézards qu'en ciel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
J'ai parlé de "Blues-Dylanien"... Pourquoi faire le rapprochement avec le brame du cerf ? Bon pour cette soirée, à y voir la dernière photo on sait déjà qui amenera le fromage !
Répondre
N
merci pour ton passage; dis je ne savais pas que tu avais un site! ok donc c'est toujours d'actualité pour cet été , le petit concert dans la nature; par contre pour ne pas me charger j'amènerai les trous du gruyère, c'est beaucoup moins lourd; il y aura bien quelqu'un qui amènera la pâte qui va autour ! bonne idée?
S
"Les hommes politiques, c'est comme les trous dans le gruyère. C'est indissociable: plus il y a de gruyère, plus il y a de trous, et malheureusement, plus il y a de trous, moins il y a de gruyère." Coluche dans le texte.<br /> Oui, à quand !? <br /> Et le brame du cerf alors ?
Répondre
N
Brâme du cerf ? Connais tu baga, cet animal aussi mystérieux que le yéti ? cette sale bestiole est vraiment bestiale dit -on dans le dicton ; elle pratique le coït d'une façon tout à fait sauvagement agricole ! ne dit on pas dans le dicton :  "attention au rut à Baga !!!"  ouarffffff
J
Salut Mr, bravo pour ton blog ! je te savais doué mais alors là chapeau. Par contre, à voir ta photo sur la page d'accueil tu as pris un coup de vieux on dirait...<br /> A quand pour un petit "Blues Dylannien" ?<br /> J.
Répondre